quelle est la langue de l'inde ?

Quelle est la langue de l’Inde ?

 

A l’instar de plusieurs autres pays de la planète, l’Inde est de ceux qui couvent plusieurs dizaines de langues. Jusqu’en 2001 on comptait encore jusqu’à 234 langues maternelles en Inde. Mais ce n’est pas pour autant qu’elles sont toutes importantes, certaines le sont moins, comme les dialectes. Allez, prenez votre evisa Indien, on part en Inde !

 

La langue la plus parlée du sous-continent indien

Dans ce lot impressionnant de plus de 200 langues, ce sont 122 d’entre elles qui sont considérées comme étant des langues maternelles importantes. Parmi elles, l’hindi est celle qui est la langue la plus parlée puisqu’elle est utilisée par plus de 40 % des indiens.

Au nombre des autres langues régionales qui sont parlées dans le pays ont peut citer le bengali, l’ourdou, l’odia, le malayalam, le kannada, le gujarati, le marathi… Faisons savoir tout de go que tous ces moyens de communication ne sont pas en usage dans l’administration indienne. C’est surtout l’anglais qui est employé comme seconde langue aux côtés de l’hindi qui est la première langue. L’Inde n’a pas de troisième langue officielle.

 

Deux langues officielles : l’anglais et le français

A propos de l’hindi, il faut déjà savoir que c’est une langue non-dravidienne parlées par des millions de locuteurs, à laquelle sont rattachées plusieurs autres. Par contre, ce ne sont pas toutes les langues parlées en Inde qui y sont liées.C’est donc pour cette raison que lorsqu’en 1950, en son article 343 la constitution indienne a déclaré l’hindi comme langue officielle du pays dans le but de remplacer complètement l’anglais sur une durée de 15 ans, cela a suscité des réserves un peu partout. Pour corriger le tir. Il a fallu attendre 1965. Cette année-là, le gouvernement indien a fait promulguer la loi de 1963 sur les langues afin que l’anglais continue à être utilisé comme langue de travail aux côtés de l’hindi dans l’administration au-delà de 1965, donc jusqu’aujourd’hui.

Quand bien même aujourd’hui l’anglais est la langue officielle de l’Inde avec l’hindi, il n’en demeure pas moins que cela n’a pas été sans encoche. L’histoire retient qu’il y a eu de sérieuses protestations en 1964. En effet, le gouvernement indien avait envisagé de mettre fin à l’usage de l’anglais comme l’une des langues officielles du pays. Plusieurs régions se sont insurgées contre le projet. Parmi elle on compte : le Karnataka, Pondichéry où la langue française est parlée, le Tamil Nadu ainsi que le Bengale-occidental.

 

Ainsi, en 1967 le retrait du projet est amendé laissant ainsi la langue anglaise en usage aux côtés de l’hindi. Cependant, cela restera valable jusqu’à ce que les Etats qui n’ont pas voté favorablement pour l’hindi comme première langue officielle se prononcent définitivement. La décision devra aussi être prise par les différentes chambres qui constituent le parlement indien. En somme, jusqu’à présent, l’anglais reste la deuxième langue officielle du pays derrière l’hindi.

 

Une réalité qui varie selon les Etats

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que, malgré le fait que l’anglais et l’hindi soient désignées comme langues officielles du pays, les autochtones des Etats qui n’ont pas voté pour qu’il en soit ainsi conservent le droit de choisir les langues de leur choix. Par conséquent, dans certains Etats les langues choisies ne sont ni l’anglais ni l’hindi. Cela reste valable autant dans les échanges quotidiens que dans les usages en administration. Mais il y a qu’il est quand même demandé une certaine maîtrise des bases de l’hindi dans la plupart des Etats, sauf dans le Tamil Nadu.

 

Répartitions des usages de l’hindi et de l’anglais

Rappelons à titre informatif que l’usage de l’hindi et de l’anglais comme langue de travail et d’échange dans l’Union indienne est valable pour tous les Etats, à l’exception du Tamil Nadu. Donc en pratique, tous les documents administratifs sont traduits en hindi et en anglais. Pour information, l’administration de l’Inde est divisée en 3 zones pour ce qui est de l’emploi des langues officielles.

 

La zone A : elle comprend le gouvernement central ; c’est l’hindi qui y est utilisée comme principale langue entre locuteurs. Comme principe, il n’y est pas fait obligation de traduire les documents produits en anglais.

La zone B : il est permis aux bureaux contenus dans cette zone d’échanger avec ceux de la zone A en hindi ou en anglais. Cependant, la traduction des documents en hindi est à la charge des bureaux de la zone A.

La zone C : les bureaux de cette zone peuvent communiquer entre eux dans les deux langues. Mais dans le cas où des documents sont produits par les bureaux des deux précédentes zones, ils ne sont aucunement tenus de les traduire en anglais ou en hindi.