Coronavirus inde

L’Inde se barricade ! 

 

Devant l’augmentation du nombre de cas liés au Covid-19 en France (plus de 1600 au 10 mars), plusieurs pays du monde ont mis en place des restrictions d’entrées sur leur territoire. Ces mesures s’appliquent principalement aux voyageurs provenant de pays ou de régions considérés comme étant à risque. Pour l’heure, peu d’États prennent ce type de mesures, qui vont de l’interdiction totale pour tous les étrangers à un durcissement des conditions d’entrée.

 

Les ministères indiens élargissent leur liste noire à trois pays européens, fortement touchés par l’épidémie de Cornavirus (Covid-19), dont la France. Le passeport français figurait parmi les cinq plus puissants du monde en 2019, octroyant l’accès sans visa (ou avec un visa réalisé sur place) vers 188 destinations.

 

 

Tous les visas pour l’Inde, visas électroniques et même les visas réguliers qui ont été accordé aux ressortissants français, espagnol, et allemand au plus tard le 11 mars 2020 et dont ses ressortissants ne sont pas encore entrés sur le territoire indien sont suspendus.

 

Le vietnam suspend l’exemption de visa électronique de façon temporaire aux citoyens français. Désormais c’est l’Inde qui applique les mêmes restrictions de voyage pour ses visas.

 

En date du 10 mars 2020, dans un communiqué de presse, le ministère indien de la santé et du bien-être familial a informé qu’il recommande aux passagers ayant des antécédents de voyage en Chine, à Hong Kong, en république de Corée, au Japon, en Italie, en Thaïlande, à Singapour, en Iran, en Malaisie, en France, en Allemagne, en Espagne, de se soumettre à une quarantaine systématique pour 14 jours à compter de la date de leur arrivée.

 

Les visas annulés

 

La nouvelle est tombée comme un couperet. Le gouvernement indien a fermé ses frontières à tous les ressortissants français, allemands et espagnols. Même les visas déjà délivrés (après le 1er février) sont suspendus avec effet immédiat. Les points de passages des frontières terrestres seront limités. L’Inde, 1,3 milliard d’habitants, compte officiellement 60 cas de Covid-19, et les mégapoles de Bangalore et New Delhi ont annoncé la fermeture des écoles.

 

Que retenir ?

Les voyageurs de nationalité française ou en provenance des aéroports français ne sont plus admis en Inde. Compte tenu de ces mesures, il est recommandé de reporter les déplacements en Inde jusqu’à nouvel ordre.” “Par ailleurs, les ressortissants étrangers ayant séjourné en Chine, en Italie, en Corée du Sud, au Japon ou en Iran après le 31/01/2020 se verront refuser l’accès au territoire indien, quelle que soit leur nationalité et la provenance de leur vol”, est-il ajouté. D’après une information, l’Inde a en effet stoppé la délivrance des visas “aux citoyens des pays fortement touchés par l’épidémie de Covid-19, dont la France fait partie”, et annulé ceux qui sont déjà délivrés. “Les visas des voyageurs français qui se trouvent déjà en Inde restent valables et ils peuvent, s’ils le souhaitent, contacter l’OFROU/ERF le plus proche par le biais du module e-FFRO pour la prolongation/conversion, etc. de leur visa ou l’octroi de tout service consulaire. Une notification à cet effet est en cours d’émission par le Bureau of Immigration BOI)”, ajoute de son côté une note de postée sur le compte Twitter officiel de l’Ambassade de l’Inde en France. D’après une information, « aucun remboursement des visas et e-visas déjà délivrés ou déjà demandés n’est possible ».