Douleurs musculaires après un voyage transatlantique

Le voyage transatlantique désigne principalement le voyage entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Le trajet dure plusieurs heures étant donné la différence entre les deux continents. Chez certaines personnes, cela entraîne souvent des douleurs musculaires plus ou moins intenses. Quelles en sont les causes et comment les apaiser ou les prévenir ?

Quelles sont les causes des douleurs musculaires après un voyage transatlantique ?

La mauvaise posture est l’une des principales causes des douleurs musculaires après un voyage transatlantique. Les effets sont d’autant plus importants si le siège est inconfortable ou si vos mensurations sont en-dehors de la moyenne reconnue. C’est ainsi que des courbatures peuvent survenir le lendemain de votre arrivée.

Le fait de rester dans la position assise pendant une longue durée est aussi mauvais pour la santé. En effet, cela affecte la circulation du sang et peut provoquer des problèmes de jambes lourdes qui s’accompagnent souvent de crampes. Enfin, le dessèchement de l’air à cause de la pressurisation de la cabine peut entraîner la déshydratation, d’où les douleurs musculaires.

Comment soulager les douleurs musculaires après un voyage transatlantique ?

Dans la plupart des cas, les douleurs musculaires après un long trajet en avion disparaissent d’elles-mêmes au bout de quelques jours. Cependant, elles sont souvent incommodantes et vous empêchent de profiter pleinement de votre séjour. Voici donc quelques astuces pour les soulager.

Le bain chaud

L’eau chaude aide à détendre les muscles et donc à soulager les courbatures. Ainsi, il est toujours conseillé de prendre un bain chaud dès votre arrivée après un voyage transatlantique. Vous pouvez en même temps masser délicatement vos jambes, votre dos et vos épaules, qui sont généralement les zones les plus affectées.

Diffusez une musique de fonds relaxante pour une détente complète.  Cela vous aidera par ailleurs à passer une bonne nuit de sommeil, favorable à l’apaisement de la fatigue. Il est également à noter que les bains aux huiles essentielles d’eucalyptus citronné, de gaulthérie ou encore de lavande aspic peuvent soulager les courbatures.

L’étirement et le massage

Faire des étirements détend les muscles et soulage les douleurs musculaires après un voyage transatlantique. Le fait de bouger peut aussi rétablir la circulation sanguine et apaiser les jambes lourdes. Cependant, évitez les mouvements trop brusques. Aussi, hydratez-vous correctement (environ 1,5 l d’eau par jour).

Le massage à l’huile chaude favorise également la détente des muscles. Cependant, il doit être réalisé par un massothérapeute professionnel qui connaît les points clés sur lesquels agir pour garantir son efficacité. En plus, cela évite les erreurs ou faux mouvements qui peuvent causer des dégâts plus ou moins graves.

Le gel réchauffant

Il arrive parfois qu’aucune des astuces précédentes ne fonctionne. Dans ce cas, il faut trouver une solution forte comme le gel Flekosteel. Composé d’ingrédients 100 % naturels, celui-ci se révèle particulièrement efficace contre les douleurs musculaires, quelle que soit leur origine. D’ailleurs, sa capacité à réduire les douleurs est souvent exploitée dans le traitement de l’arthrose.

En outre, l’utilisation de ce gel réchauffant est relativement simple. Il suffit d’étaler délicatement le produit sur la zone endolorie sans frotter, car cela peut endommager la peau et les muscles. Le mieux serait de l’appliquer dès le réveil et un peu avant de dormir. Il faut également attendre aux alentours de 20 min avant de prendre une douche. Selon les retours d’expériences vus sur le Web, l’effet de ce gel est presque immédiat dans tous les cas où il est conseillé.

Un autre produit qui soulage les douleurs dans les muscles et Motion Free – le baume réchauffant corporal par Hendel’s Garden qui réduit l’inconfort dans les musculaires pour afin améliorer la mobilité.

Comment prévenir les douleurs musculaires après un voyage transatlantique ?

Il est possible de prévenir les douleurs musculaires après un long voyage en adoptant certaines habitudes durant le voyage. Découvrez tout !

Adoptez une posture confortable

Lorsque vous vous asseyez, faites en sorte que votre dos soit bien droit et s’appuie contre le dossier. Cela évite l’apparition des douleurs dorsales plus tard. Ensuite, mettez un support (votre bagage à main) en dessous de vos pieds, notamment si ces derniers ne touchent pas le sol lorsque vous êtes assis.

Il serait aussi pratique d’utiliser un repose-tête adapté à votre morphologie. Cela permet d’éviter la fatigue et les courbatures au niveau du cou. Vous pouvez même retirer vos chaussures et porter des sandales lorsque vous vous levez. Enfin, favorisez les vêtements larges et confortables pour ne pas aggraver les problèmes de circulation sanguine. En bref, mettez-vous à l’aise.

Bougez aussi souvent que possible

L’avantage de voyager en avion est que vous pouvez vous lever à tout moment, sauf pendant le décollage et l’atterrissage bien sûr. Ainsi, bougez autant que possible. Vous pouvez par exemple circuler dans l’allée pour favoriser la circulation sanguine. Au moins, faites quelques mouvements et étirements. Voici quelques idées qui peuvent vous aider.

Mouvements d’étirements en position assise

Décollez votre dos du dossier puis adoptez une posture bien droite. Regardez devant vous et fixez un point immobile. Tirez votre menton en arrière sans relever la tête et en bombant le torse. Gardez la position pendant une dizaine de secondes puis relâchez. Répétez le mouvement entre 5 à 10 fois toutes les heures pour plus d’efficacité. Arrêtez immédiatement l’exercice dans le cas où il génère un mal de tête. Vous pouvez également étirer vos jambes, vos bras et votre cou même en étant assis.

Étirements en positon debout

Tenez-vous bien droit, le menton rentré et les mains sur les hanches. Ensuite, penchez-vous doucement en arrière en cambrant le bas du dos. Pour votre sécurité, ne forcez pas votre corps à aller plus loin qu’il ne le peut. Maintenez la position pendant une dizaine de secondes puis relâchez. Répétez également le mouvement 5 ou 10 fois. Ici encore, arrêtez si vous ressentez des douleurs quelconques au niveau du dos ou des jambes.

Mouvements des jambes et des mollets

La stimulation des jambes et des mollets est essentielle pour favoriser une bonne circulation sanguine pendant un voyage. Pour ce faire, levez-vous et gardez le dos bien droit. Ensuite, tenez-vous sur la pointe des pieds. Après quelques secondes, revenez à la position initiale et tenez-vous sur vos talons cette fois durant 5 secondes environ. Répétez ces mouvements une dizaine de fois toutes les heures, si possible. Si votre avion fait escale, il est conseillé d’en profiter pour marcher un peu plus longtemps.

Buvez beaucoup d’eau

Comme il a été dit précédemment, l’air que vous respirez dans l’avion est sec. Il est donc primordial de s’hydrater correctement pendant le trajet pour préserver votre santé et pour éviter les douleurs musculaires. Évitez toutefois les boissons alcoolisées et préférez l’eau plate au jus. Aussi, n’oubliez pas de bien vous nourrir.

Quand consulter un médecin ?

Les douleurs musculaires après un voyage transatlantique disparaissent normalement au bout de quelques jours, notamment si vous prenez les dispositions citées précédemment. Il est donc fortement recommandé de consulter un médecin si elles persistent. Les problèmes peuvent être bien plus profonds.

En effet, il est par exemple possible que vous souffriez de thrombose du voyageur, qui se ne manifeste généralement que quelques jours après votre arrivée. Elle se caractérise par la formation d’un caillot de sang dans une veine, qui est souvent à l’origine de la lourdeur de la jambe. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un traitement spécifique pour éviter les complications.

Conclusion

L’Amérique du Nord est une destination appréciée des Européens qui souhaitent sortir du continent. En plus de la richesse culturelle et environnementale de la région, la préparation des documents de voyage est plus facile et moins coûteuse. En effet, les ressortissants de certains pays de l’Europe, dont la France, peuvent voyager aux États-Unis ou au Canada sans visa sous certaines conditions et pour des motifs non professionnels et politiques. Ils doivent seulement effectuer une demande d’autorisation de voyage électronique en ligne. L’approbation est ensuite reçue par email en 72 h au maximum. Mais attention ! La durée du trajet est très longue. Vous pourriez alors souffrir de douleurs musculaires à votre arrivée si vous ne prenez pas les bonnes dispositions. Adoptez une bonne posture, hydratez-vous bien et bougez autant que possible.